Anne Xaillé, ‘L’haptonomie favorise la sécurité affective du futur bébé’, http://www.journaldesfemmes.com/maman/grossesse/1586814-haptonomie-accouchement/, Journal des Femmes (08/07/16).

Affectif et psychique

Favoriser les échanges entre les parents et l’enfant in utero aide à tisser des liens affectifs. (…) Bien loin de la perception occidentale de la médecine qui consiste à séparer le corps et l’esprit, “l’haptonomie aborde l’humain comme un tout affectif et psychique”, résume-telle. (…) Dans cet accompagnement la mère n’a pas besoin de mettre ses mains, nous lui faisons découvrir que tout change dès qu’elle est de l’intérieur affectivement autour de son enfant, qui réagit à son tour et immédiatement à ce changement. (…) En pratique, même si “aucune séance ne se ressemble”, l’haptothérapeute apprend aux parents pléthores de gestes qui leur permettent de communiquer avec leur enfant : ils peuvent bercer l’enfant (la mère de l’intérieur, le père de l’extérieur), l’inviter à se déplacer pour rechercher le contact, découvrir que l’enfant aime jouer et qu’il peut même prendre l’initiative de proposer des temps de jeux à ses parents.